Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 septembre 2011 4 15 /09 /septembre /2011 17:23

Café psycho

 

          MAIS OU AI JE DONC                                             PERDU MES CLEFS?

 

                                                                                     jeudi 29 Sept, 20h30 au Shanti

 

 

                 Une histoire arabe très connue - et reprise sous de multiples formes dans d'autres cultures - parle de Nazrudin rencontrant un ami qui cherche ses clefs la nuit sous un réverbère, bien qu'il ne les ait  pas perdu là. A l'étonnement de Nazrudin, son ami lui répond "qu'il cherche là parce que là il y a de la lumière".

 

          Partant de cette petite histoire, nous examinerons la manière dont nous cherchons nous même nos clefs psychologiques. N'avons nous pas parfois - ou souvent - un comportement un peu répétitif et limité, là où il faudrait faire preuve d'inventivité, d'élargissement du champ de la recherche, ou de courage pour explorer certaines zones d'ombre?

 

           Quelles sont nos clefs? Où sont nos clefs? Comment menons nous notre enquète sur nous même et notre quête pour comprendre le monde?Quelles sont nos embuches, nos obstacles intérieurs et extérieurs? Et ce l'inconscient qui mène le jeu de la vie avec sa puissance de conditionnement et de peur? N'y a t'il pas une liberté accessible au delà des apparences contraintes?

 

            Telles sont quelques unes des questions que nous pourrons partager...........dans la bienveillance,  l'attention et l'humour.

 

            Venez avec toutes vos clefs, du paradis, des champs, ou de sol. Nous les essayerons toutes.....et peut être que l'une d'entre elles nous ouvrira quelques portes vers le Sourire !!!

Repost 0
Published by cultureconscience
commenter cet article
5 septembre 2011 1 05 /09 /septembre /2011 23:49

Les lundi de l'éveil

              Conférence débat

 

                     Le Cours en miracles

 

                                                                            lundi 26 Sept à 20h30 au shanti 

 

 

                Exceptionnellement, ce "lundi de l'éveil" ne sera pas une expérience-débat  mais une conférence-débat. Ce sera néanmoins une conférence vivante où métaphysique, ressenti et expérimentation pourront se conjuguer.

 

          Le Cours en miracles, dont je vous donne un résumé de présentation plus bas, est un texte spirituel moderne cité par de nombreux "enseignants de l'esprit" actuels (dont Eckhart Tolle) Les concepts de base du Cours ont progressivement pénétré ou influencé la pensée de bien des écrivains contemporains. La traduction récente (et la difficulté de lecture) du texte originel (1975) font qu'il est mal connu (et diversement interprété). Je me propose, à Dijon, de le faire connaitre parce que son intêret pour la pensée libre et la réflexion profonde est, à mon sens, tout à fait stimulant. Mais je le fais sans exclusive, comme un des nombreux textes spirituels intéressants à observer, voire à étudier. 

 

           Je donnerai cette conférence, sous une forme ou une autre, trois fois. Une première fois ce lundi 26 sept au Shanti; une seconde au salon "Nature essentielle" en Octobre; et une troisième à l'association "Fleur de Lotus" en Novembre.

 

            Vous trouvez le résumé de présentation çi dessous. Sachant que vous pouvez vous renseigner plus avant en allant sur un des sites qui en parle ou en cliquant sur le lien "Cours en miracles" dans mon blog:   www.cultureconscience.over-blog.com 

 

                     Vous pouvez aussi vous procurer l'excellent livre de Kenneth Wapnick: "Introduction à un cours en miracles" (Octave édition). Ce livre synthétise très bien l'essentiel du Cours. Le livre "Et l'univers disparaitra" de Gary Renard aux éditions Ariane est excellent aussi.

 

              A bientôt pour l'aventure de la réflexion, de la communication, de l'amour et de l'humour.

 

 

 

 

 

 

   Et voici la présentation succinte du Cours:

 

 

  UN COURS EN MIRACLES

    

 

             A partir de 1965 et pendant 7 ans, un enseignement spirituel a été transmis à une psychologue américaine, Hélen Schucman. Cet enseignement, attribué à Jésus, est connu aujourd'hui sous le nom du "Cours en miracles". Il se présente un peu comme un"Védanta" chrétien.

 

             Il associe à des concepts fondamentaux de la psychologie moderne, un langage chrétien revisité (plus gnostique que traditionnel) et une approche métaphysique proche de la pensée non-dualiste de l'Inde ou du Tibet.

 

             Mais le "Cours" propose une compréhension tout à fait unique et inédite du problême de l'existence et de sa résolution.

 

             Le monde, selon lui, serait né d'une "petite idée folle à laquelle le Fils de Dieu aurait oublié de rire", l'idée de la séparation.

 

             La non correction immédiate, sur un plan métaphysique, de cette idée, aurait entrainé une série de conséquences en cascade, à cause de la culpabilité et de la peur inhérente à la pensée de séparation.

 

             Notre monde actuel serait ainsi, non pas la création de Dieu, mais un espace-temps irréel projeté par l'esprit global divisé. Ici, nous pensons inconsciemment pouvoir nous prémunir des conséquences de l'erreur initiale en détournant notre attention sur une réalité qui nous apparait, à tord, comme extérieure, et des problême qui semblent, à tord également, venir de l'extérieur. Dans cette situation, rien ne se résout jamais ni n'est jamais reconnu pour ce qu'il est; le conflit de notre esprit inconscient est simplement rejoué sans fin, recyclé, nié et renié, détourné, projeté sur l'écran illusoire du monde, symbolisé mais jamais assumé.

 

              Le Cours envisage un moyen de faire cesser ce mauvais rêve. Il propose une méthode douce (bien que radicale), lente, sérieuse et méthodique basée sur la compréhension des données du problême, la relation à "l'Esprit Saint" et le pardon (au sens quantique du terme), pour défaire l'illusion.

 

             Le cours est un système de pensées entièrement cohérent en lui-même. Il ne s'oppose pas à d'autres systèmes; il offre une mise en perspective qui peut se discuter et se comparer à toute autre approche réfléchie.

Repost 0
Published by cultureconscience
commenter cet article
31 août 2011 3 31 /08 /août /2011 22:26

Café psycho

 

           Le secret et la rumeur

 

                                                                          Jeudi 22 sept à 20h30 au shanti

 

 

       "On dit souvent que la parole est d'argent et le silence d'or; mais la parole peut être d'or et le silence de plomb"

                                  - Hervé Bazin ( auteur de "Vipère au poing") - 

 

 

            Il y a le connu....et il y a le caché.

        Il y a l'officiel......et il y a la rumeur.

        Il y a le visible et l'invisible, le dit et le non dit, l'assuré et le refoulé, ce qui est proclamé et ce qui est tu. Rien n'est jamais tout entier en ce qu'il apparait, et ce qui n'apparaît pas laisse le champ à toutes les suppositions, au doute, à la suspiçion, aux peurs, au déni, aux questionnements, à l'imagination la plus fertile.

 

        Depuis les manifestation du corps (somatisations), les lapsus ou les rêves qui trahissent ce que l'esprit a voilé, jusqu'aux spéculations de complot global ou de manipulations occultes des évènements planétaires, en passant par des concepts de physique quantique comme "l'ordre implicite et l'ordre explicite" de David Bohm, toute l'existence est articulée autour d'une dualité apparent/voilé.

 

         Nous nous exercerons donc, si le coeur nous en dit, à faire quelques lumières sur ce que le thême nous inspire. En suivant toutes les pistes qu'il nous plaira d'explorer. Une illustration opportune du sujet sera proposée par la piste de la psychogénéalogie, puisque nous bénéficierons de la présence de Nathalie Lombard. Nathalie nous revient après un mémorable café débat sur "Ce passé qui vit en nous", au cours duquel elle avait fait une remarquable intervention sur les "liens transgénérationnels de fidélité inconsciente". Elle nous ravira une fois de plus de son apport et de ses connaissances en lien avec le sujet du jour (qu'elle illustrera très probablement à travers l'exemple d'Hergé, le dessinateur de Tintin, dont les albums - surtout "Le secret de la licorne" et "Le trésor de Rackham le rouge"- dévoile probablement un secret de famille pourtant bien gardé).

 

                  Voilà, amis explorateurs des secrets de l'univers: Ce café débat sera un moment de vérité dévoilée.....à tout le moins un moment d'humbles recherches de la vérité dissimulées sous les masques de l'apparence.....en tout cas un bon moment d'échange, de réflexion et de convivialité.

 

            La rumeur court que ce sera vraiment un excellent débat mais.....motus et bouche cousue.....n'en parlez surtout à personne!!....

           

Repost 0
Published by cultureconscience
commenter cet article
30 août 2011 2 30 /08 /août /2011 02:36

Café théo-philo

 

   Aller au bout de ses rêves

                                    (ou "l'esprit d'émerveillement")

 

                                                          jeudi 15 sept au Shanti à 20h30 

 

 

 

                 "Le rêve ne s'use que si l'on ne s'en sert pas. En d'autres termes, il ne faut pas mettre ses grands projet en réserve, en se disant: on verra plus tard, et en continuant à suivre cahin-caha "son petit bonhomme de chemin, sa p'tite bonne femme de vie". Non, nos rêves, il faut nous y consacrer ici et maintenant. Et y goûter avec des yeux qui brillent, comme brillent les yeux d'enfants lorsqu'ils découvrent un cadeau longtemps désiré".

 

                                      - "Jade et les sacrés mystères de la vie" / François Caragnon -

 

 

 

               "Il ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait"

 

                                                            - Marc Twain - 

 

 

                      Il y a rêve et rêve. Il y a rêve et désir. Il y a  rêve et imaginaire. il y a rêve et illusion. Il y a rêve et passion. Il y a rêve et réalisation. Il y a rêve et poésie. Il y a rêve et réalité.

 

              Quelle est la place du rêve dans notre vie? Le rêve dans toutes les approches et les compréhensions que nous pouvons en avoir. Les rêves pendant notre sommeil et les rêves pendant notre vie éveillée.

 

              Qu'est ce qui s'oppose à l'actualisation de nos rêves? Faut-il rêver ou est-il plus sage d'agir en toute rationnalité? La vie ne ressemble t'elle pas parfois plutôt à un cauchemar qu'à un doux songe? Quels sont nos plus grands rêves et avons nous pu les approcher?

 

               Et puis , finalement, et comme nous l'évoquions dans un précédant café, n'est ce pas la vie, dans son ensemble, qui serait finalement un rêve? Et si tel est le cas, faut-il s'en émerveiller ou s'en attrister; faut-il s'en évader ou faut-il "s'enflammer" au coeur du  rêve en profitant de tout ce qu'il peut nous offrir?

 

              Alors, entre d'un coté l'esprit d'un Don Quichotte qui "rêvait à l'impossible rêve pour atteindre une inaccessible étoile", et de l'autre une vie figée et résignée, n'y a t'il pas quelque juste milieu où les étoiles de nos rêves conscients peuvent briller et nous guider même dans l'absurdité et la répétition du quotidien?

 

               Et puisque j'ai commencé avec en exergue une phrase du livre de François Caragnon, "Jade", terminons avec une autre phrase-invitation suggérée par le livre comme une clef pour aller à la rencontre de nos rêves et de leur actualisation:

 

 

              "Il y a une qualité qui permet de tout obtenir, d'aller jusqu'au bout de ses rêves, de vivre un grand amour, de ne jamais désesper, de toujours adorer Dieu, de voler dans l'infini des choses. Cette qualité, c'est la plus importante du monde, la plus grande qu'un homme pourrra jamais exprimer. Cette qualité, c'est l'esprit d'émerveillement"

                                                      - "Jade" -

Repost 0
Published by cultureconscience
commenter cet article
26 août 2011 5 26 /08 /août /2011 23:44

Les lundi de l'éveil

 

               Le Taoïsme

                                          ou "la priorité au principe féminin"

 

                                           Lundi 12 Sept au shanti à 20h30

 

 

 

 

            Notre rencontre, ce lundi, portera sur ce que l'on nomme aujourd'hui, la priorité à redonner au "principe féminin" (yin), c'est à dire à la dimension d'intériorité, de globalité, d'oblativité, de contemplation, d'intuition, de flexibilité, de patience et de bienveillance; par rapport au principe masculin (yang) qui est manifesté par la force, la détermination, la raison et l'action.

 

        Mais il s'agit bien sur d'une invitation à l'équilibre entre deux principes dont l'un a été trop nié trop longtemps, nous privant sans doute de l'accés à la profondeur sereine et à la gratuité inépuisablement créatrice du Vivant. Nous privant aussi d'établir des liens réellement harmonieux et respectueux avec les autres et l'environnement. Laissant le monde à la loi du plus fort. Léguant comme terre en héritage à nos enfants, un tas de détritus qui s'entassent, un système économique inique et assez de bombes ici et là pour tout faire sauter avant que l'on s'en rende compte.

 

         Nous expérimenterons une courte méditation accompagnée pendant la rencontre, puis nous échangerons sur le thême, à partir de ce que chacun aura envie de partager ou d'écouter. Comme base possible parmi d'autres, je vous propose un certain nombre de phrases extraites de divers chapitres du "Tao Te King" (écrit par Lao Tseu, en Chine, vers 570 avant JC). Le choix du Tao Te King résulte du fait qu'il est celui, parmi les grandes traditions spirituelles, qui est le plus représentatif de l'accent mis sur le "principe féminin" comme ordre de priorité dans l'organisation du monde,.....ou comme symbole-référent d'une réelle santé à retrouver:

 

         - 30 rayons convergents, réunis au moyeu, forment une roue; mais c'est son vide central qui permet l'utilisation du char (chap. 11)

 

              - Le Tao est vide, mais il est inépuisable. Quel abime! (ch.4)

 

          - Parler peu, pour rester soi (ch.23)

 

          - Celui qui connait les hommes est averti; celui qui se connait lui même, est réellement éclairé (ch. 32)

 

          - Celui qui vainc les hommes est fort; celui qui se vainc lui même est réellement puissant (ch.33)

 

          - La douceur triomphe de la dureté; la faiblesse triomphe de la force (ch.30)

 

          - Le non être pénètre l'impénétrable; c'est par cela que je connais la suprême efficacité du non-agir (ch.43)

 

           - En s'adonnant à l'étude, on augmente chaque jour; en se consacrantr au tao, on diminue chaque jour; on ne cesse de diminuer, jusqu'à ce qu'on atteigne le Non- agir. Par le non-agir, il n'est rien que l'on ne puisse faire, certes! (ch.48)

 

            - Celui qui sait ne parle pas; celui qui parle, ne sait pas (ch.56)

 

            - La perfection pour celui qui commande, c'est d'être pacifique; pour celui qui combat, c'est d'être sans colère; pour celui qui veut vaincre, c'est de ne pas lutter; pour celui qui se sert des hommes, c'est de se mettre au service d'eux (ch.68)

 

             - Solidité et rigidité sont les compagnes de la mort; souplesse et faiblesse sont les compagnes de la vie (ch.76)

 

 

 

                  .......et pour finir une fable de La Fontaine, qui aurait tout aussi bien pu être écrite par Lao Tseu:

 

                 

Le Chêne et le Roseau

Jean de La Fontaine, Livre I, Fable XXII

Le Chêne un jour dit au roseau :
Vous avez bien sujet d'accuser la Nature;
Un Roitelet pour vous est un pesant fardeau.
Le moindre vent qui d'aventure
Fait rider la face de l'eau
Vous oblige à baisser la tête :
Cependant que mon front, au Caucase pareil,
Non content d'arrêter les rayons du Soleil,
Brave l'effort de la tempête.
Tout vous est Aquilon; tout me semble Zéphir.
Encor si vous naissiez à l'abri du feuillage
Dont je couvre le voisinage,
Vous n'auriez pas tant à souffrir :
Je vous défendrais de l'orage;
Mais vous naissez le plus souvent
Sur les humides bords des Royaumes du vent.
La Nature envers vous me semble bien injuste.
- Votre compassion, lui répondit l'Arbuste,
Part d'un bon naturel; mais quittez ce souci.
Les vents me sont moins qu'à vous redoutables.
Je plie, et ne romps pas. Vous avez jusqu'ici
Contre leurs coups épouvantables
Résisté sans courber le dos;
Mais attendons la fin. Comme il disait ces mots,
Du bout de l'horizon accourt avec furie
Le plus terrible des enfants
Que le Nord eût porté jusque-là dans ses flancs.
L'Arbre tient bon; le Roseau plie.
Le vent redouble ses efforts,
Et fait si bien qu'il déracine
Celui de qui la tête au Ciel était voisine,
Et dont les pieds touchaient à l'Empire des Morts.

Repost 0
Published by cultureconscience
commenter cet article
24 août 2011 3 24 /08 /août /2011 00:03

Café débat-cinéma

 

                            La belle verte

 

 

                                                     jeudi 8 Sept à 20h30 au shanti

 

 

 

         "J'ai eu envie de tourner un film fou, sur l'utopie, qui questionnait notre système à sa racine"

                                                                                        - Coline Serreau -

 

 

 

        En 1996, sortait au cinéma un film-ovni ( qui fut tout d'abord un total échec d'audience et financier). La réalisatrice, Coline Serreau, avait déjà donné le ton dans son précédent film, "La Crise". Elle était devenue préalablement célèbre avec "Trois hommes et un couffin", en 1985.

 

       Si "La belle verte" fut d'abord un échec, il devint au fil du temps, tout un symbole en lequel nombre d'entre nous se reconnaissent aujourd'hui: il est comme une immense fenêtre ouverte sur la santé essentielle et sur le "vivant" caché derrière les masques et les artifices.

 

        Nous ferons de ce film une base de réflexion et d'échange sur notre manière d'être au monde, d'entretenir son inhumanité ou de résister à notre manière à sa course folle. Il n'est pas indispensable d'avoir vu le film (que nous ne verrons pas sur place bien sur) de Coline; le thême est compréhensible de tous et nous place d'emblée (comme son dernier film reportage de 2010, "Solution locale pour un problême global") face à notre responsabilité de gardien de la planète et d'acteur conscient d'un monde meilleur ou simplement différent.

Repost 0
Published by cultureconscience
commenter cet article
20 août 2011 6 20 /08 /août /2011 00:08

Café mystère

         L'intelligence animale et végétale

                                                        

                                                           Jeudi  1er Sept à 20h30 au Shanti

 

 

                      Le café mystère que je vous propose , porte sur l'intelligence du vivant.

 

              L'observation attentive des animaux et des plantes révèle l'interaction de différentes formes d'intelligences avec l'esprit de l'homme. Les travaux , entr'autres de Rupert Scheldrake,en sont une belle démonstration.

 

             Que penser de ces personnes qui disent communiquer avec les chevaux par exemple, de ces chats qui pressentent la mort quelques heures avant qu'elle ne survienne, de ces chiens qui savent même à des centaines de kilomètres de distances quand leur maitre va rentrer ?

 

               Par extension, d'autres expériences , telles celles de Masaru Emoto sur la conscience de l'eau; des jardin de Findhorn sur les végétaux; de David Chamberlain sur la vie émotive des foetus,confirment que tout ce qui vit ( ou presque) est éventuellement doté d'une forme d'intelligence et de ressenti.

 

                Nous allons en débattre, avec "malice",avec objectivité, sur une base théorique et sur la base des expériences que nous avons en la matière.

 

                Si nous le voulons -et si nous en avons le temps- nous pourrons réfléchir sur des sujets tels "la terre en tant qu'organisme vivant" menacé, ou, par exemple , sur le brulant sujet de la disparition des abeilles. Nous pourrons aussi aborder la thèse selon laquelle les "crop circles"(cercles et figures géométriques apparaissant dans les cultures depuis 30 ans) seraient le fait des élémentaux(êtres invisibles en charge entr'autres de la gestion et de la croissance des végétaux).

 

               Bref, nous avons du pain sur la planche et beaucoup à échanger .........dans la quiétude , le respect des opinions de chacun et l'ouverture "intelligente" (et non dénuée d'esprit critique).

 

              A bientot amis et amies "mystérieux et mystérieuses" pour une  nouvelle rencontre de la conscience et de l'humour.

Repost 0
Published by cultureconscience
commenter cet article
12 août 2011 5 12 /08 /août /2011 02:05

Les lundi de l'éveil

 

                                                Le lachez prise

 

                                                                                      lundi 29 Août à 20h30 au Shanti 

 

 

 

              "Un jour, un moine bouddhiste m'a dit ceci: "Tout ce que j'ai appris en 20 ans de vie monacale peut se résumer à une phrase: ce qui advient finit par passer. Ca, je le sais". Bien sur, ce qu'il entendait par là se résume à ceci: j'ai appris à n'offrir aucune résistance à ce qui est, à laisser le moment présent être tel qu'il est et à accepter la nature impermanente de toute chose et de toute circonstance. J'ai donc trouvé la paix.

                                                                   Eckart Tolle / "Le pouvoir du moment présent"

 

          

 

              Le lachez prise est-il une clef pour traverser la vie en paix? Faut-il ne résister à rien? Faut-il tout accepter? Tout accueillir? Tout embrasser?

 

         Si nous ne résistons à rien, ne perdons nous pas notre détermination, nos élans, nos capacités d'action? Ou gagnons nous, en échange, une autre qualité d'énergie, une autre vision, un autre dynamisme plus intérieurs, plus adaptés et équilibré?

 

         C'est ce qu'ont suggéré les stoïciens, les taoistes, les boudddhistes, la Bhagavat Gita et beaucoup d'autres enseignements spirituels. Jésus se définissait lui même comme "doux et humble de coeur" et nous invitait à "ne pas juger pour ne pas être jugé"; celà est assurément une belle illustration du lachez prise!

    

         Nous échangerons donc sur la question, ce lundi. Nous nous stimulerons dans la recherche des voies d'éveil, d'intelligence et de coeur. Avec, comme proposition parmi d'autres, une courte méditation guidée.

 

         A bientôt , dans la simplicité, la saine curiosité, le sourire, la tolérance et l'ouverture; en bref, dans le joyeux et libérateur lachez prise!!...

 

 

 

 

          (Un" lundi  de l'éveil" est une occasion de nous rencontrer, le lundi, sur la base d'un thême de nature spirituelle, un thême général comme le pardon, le lachez prise, le cheminement, la guérison de l'esprit, etc; ou à partir d'un auteur ou d'un livre à succés dans le domaine; ou à partir d'une tradition spirituelle, humaniste ou philosophique.

 

            Les rencontres sont sans partis pris et sans aucun objectif de convaincre. Toutes les approches - y compris les plus rationnelles - ont leur intêret complémentaire. La place est laissée à la libre expression de l'esprit en lien avec la profondeur de l'être et le meilleur de nous même. La place est laissée au partage, à l'ouverture, à la mesure et à la bienveillance. Un "lundi de l'éveil" est avant tout une expérience, presque un "exercice spirituel", dans l'équilibre à respecter de la parole et donc dans notre attitude adaptée au groupe. Ceci passe aussi par des propositions de modes d'expression ou de vécu tel une courte méditation accompagnée (des chants, de la musique voire de la danse,etc.) qui permet à l'aspect souvent trop théorique des échanges de s'incarner en un éprouvé et en des ressentis plus vivants et plus probants que les idées.)

 

Repost 0
Published by cultureconscience
commenter cet article
9 août 2011 2 09 /08 /août /2011 23:16

Café philo

 

                                                     La Liberté

                                                                                           (et l'esclavage)

 

                                                                             Jeudi 25 Aôut au Shanti à 20h30

 

 

 

 

 

               "La seule loi digne de ce monde est celle qui montre le chemin de la liberté, dit Jonathan. Il n'en est point d'autre"

                                       - "Jonathan Livingston le goéland" / Richard Bach -

 

 

 

           "Il est un mystère plus grand que celui de Dieu; c'est celui de la liberté"

                                        - Nicolas Berdiav (théologien chrétien) -

 

 

            " Je ne suis humain et libre moi même, qu'autant que je reconnais la liberté et l'humanité de tous les hommes qui m'entourent"

                                        - Bakounine (philosophe anarchiste) -

 

 

 

                   "Aimes et fais ce que tu veux"

                                           - St Augustin -

                    

 

 

 

              Qu'est ce que la liberté? Existe t'elle, et sous quelle forme et sur quel plan? Nos opinions et nos actes sont-ils libres?

 

             Les "maîtres du soupçon" que sont Marx, Nietzsche et Freud ont tous les trois récusés l'idée même du libre arbitre. Nos jugements et nos comportements, diront-ils chacun à leur manière, dépendent de déterminations sociales et économiques (Marx), d'instincts vitaux (Nietzsche) ou du pouvoir de l'inconscient (Freud).

 

              Les dieux, et plus encores les parques grecques (les moires) réglaient déjà notre destin (Oedipe en sait quelque chose - Macbeth également!).

 

              Swami Prajnanpad assénait: "Vos pensées sont des citations; vos émotions des imitations et vos actes des caricatures"

 

                     La psychogénéalogie nous informe que notre conditionnement est lié à des fidélités transgénérationnelles. Les tenants de la réincarnation évoqueront des relations associatives d'une vie à l'autre. Arnaud Desjardin parle métaphoriquement de l'état d'hypnotisme (et donc de suggestion) dans lequel nous sommes. Spinoza - tout comme les stoïciens - confirme que l'impression de liberté est illusoire ( et que seule la connaissance de la nécessité nous libère).

 

              D'autres penseurs prôneront plus directement le caractère prioritaire et urgent de la désaliénation: La pensée anarchiste - parfois violemment dans son histoire, plus souvent idéologiquement et pacifiquement - nous invite à nous défaire de toutes tutelles, fut-elle religieuse, hiérarchique ou institutionnelle, avec "Ni dieu, ni maître" comme devise possible, ou "Je suis sans règle, sans lois, sans modèle" (Max Stirner). Cette pensée - destabilisante par sa radicalité et son irréductibilité - n'est pourtant pas exempte, loin s'en faut, de cohérence, et de solidarité.

 

              Des film comme "1984" ou "Le meilleur des mondes" nous décrivent des sociétés dans lesquelles la terreur et le nivellement ont clos le débat de la liberté pour proposer ou imposer une normalisation collective.

 

              D'autres films comme "Jonathan Livingston le goéland", "Matrix" ou "Midnigt express", suggèrent que la liberté est accessible au prix du courage de la remise en cause d'une situation donnée ou même de la réalité dans son ensemble.

 

                       Alors, la liberté est-elle politiquement au bout d'une "lutte finale", d'une révolution comme celle que connaissent en ce moment certain pays Nord africain ou Proche orientaux,ou s'acquiert-elle psychologiquement , voire spirituellement, par la connaissance de soi, voire "l'illumination" de soi.

 

              Venez en parler, librement (!!!), philosophiquement, simplement, joyeusement!!......

Repost 0
Published by cultureconscience
commenter cet article
31 juillet 2011 7 31 /07 /juillet /2011 17:25

Café psycho

 

          Avoir raison ou être en paix

 

                                                            jeudi 18 Aôut, au Shanti à 20h30

 

 

 

 

            "Préfères tu avoir raison ou être heureux?"

                           - Un Cours en miracles -

 

         "Je sais que je ne sais rien".

                           - Socrate -

         

          "Ce n'est pas la réponse à toutes mes questions qui importe, mais c'est la question à l'intérieur de toutes mes réponses".

                          -  J.Y. Leloup -

 

          "Ce n'est pas le doute qui rend fou; c'est la certitude".

                         - Nietsche - 

 

          "La raison veut décider de ce qui est juste; la colère veut qu'on trouve juste ce qu'elle à décidé".

                                        - Sénèque -

 

           "C'est la grandeur de la raison de reconnaitre les limites de la raison".

                                      - Pascal -

 

           "L'erreur, c'est l'oubli de la vérité contraire".

                                       - Pascal -

 

 

        Derrière cette phrase anodine, "avoir raison ou être en paix", se cache peut être un des plus grands secrets de l'esprit et du coeur.

 

        Nous allons l'observer ensemble. Nous nous poserons la question de ce que nous croyons, de ce dont nous sommes certain tant sur le plan spirituel, qu'existentiel, et de la tolérance que nous accordons ou pas à la croyance de l'autre.

 

        Peut-on tout à la fois avoir raison et garder la paix?  L'un n'exclut-il pas l'autre?

 

        A quoi nous entrainent les excés de la raison, les exigences de la certitude, le sentiment de savoir mieux que quiconque ce qui est vrai et ce qui est bien? Que gagnons nous et que perdons nous à nous accrocher à une opinion que nous défendons contre vents et marées? Que se passe t'il quant à la qualité de nos relations si nous nous positionnons dans le lachez prise, le sourire et la tendresse?

 

        Et finalement, qu'est ce que la paix? Et peut-on en faire une expérience pleine, entière, durable et inaliénable, proche, peut être, du sentiment de l'Eternité?!......

 

        Un autre volet possible de notre débat consistera à observer les invitations ou promesses de paix faites par les traditions spirituelles d'une part, d'autre part, les moyens évoquées par la psychologie, d'obtention, par le biais du travail sur soi, de cette même paix.

 

         Que la paix nous accompagne!!....

 

 

 

 

        .....et une petite blague sur le sujet:

 

        "Le premier juif, Moïse, a dit: "Tout est loi"

         Le 2ème juif, Jésus, a dit:"Tout est amour"

         Le 3ème juif, Marx, a dit:"Tout est argent"

         Le 4ème juif, Freud, a dit:" Tout est sexe"

         Le 5ème juif, Einstein, a dit:"Tout est relatif"

 

Repost 0
Published by cultureconscience
commenter cet article